Le matériel que j’utilise au quotidien (ou presque)

Une liste non exhaustive du matériel que j'utilise le plus et quelques infos pratiques

Je vous propose de retrouver ici tout le matériel que j’utilise le plus couramment et surtout, les liens pour trouver tous ces articles en boutique (ceux-ci sont donnés à titre d’information et ne donne lieu à aucune rétribution pour moi) :

Le matériel de coupe et de traçage :

  • Plioir : un basique pour marquer les plis dans tous les papiers
  • Scalpel : pour des coupes fines, notamment pour évider des toutes petites surfaces
  • Cutter : Pour les coupes droites des papiers et cartons
  • Massicot : Pour les coupes droites et les plis. Après avoir eu bien des modèles, je suis très satisfaite de celui de chez Vaessen
  • Le réglet :
  • Table de pliage : pour faire des plis bien droits ; bien pratique quand on doit faire des tas de masques parallèles
  • La plaque de verre : c’est mon support pour tout, elle ne quitte jamais mon bureau.

Tous les adhésifs :

  • Colle à pointe fine Rahyer : elle est vraiment parfaite et tout terrain (papier, carton, bois léger type MDF) ; son embout fin en fait l’alliée des travaux les plus délicats. Le tube contient 30g de colle.
    Pour info, je me suis fait un support dans lequel je glisse mes bouteille de colle tête en bas, ce qui fait qu’elle sont toujours prêtes à être utilisées.
  • Colle Deluxe Nuvo : c’est une colle à base d’eau multi usage (papier, carton, bois léger type MDF). La bouteille contient 60 ml de colle et possède un embout fin également.
  • Two way Glue Zig Kure Take (vendue par Artémio sur Amazon)
  • La Tacky Glue : c’est une colle assez épaisse qui devient transparente en séchant et qui colle à peu près tout : papier, carton, bois, tissus, métal… Elle reste souple après séchage et son capuchon permet de la ranger à l’envers ce qui fait que la colle est toujours prête à être utilisée.
  • Adhésifs double face Scor Tape chez Toutencolle ou chez Crazy Little Craft : il est très costaud et a une tenue irréprochable dans le temps. Il existe dans des tas de largeurs pour se combiner facilement avec tous nos projets. Il peut se couper aux ciseaux ou le long d’un réglet.
  • Kraft gommé : je l’utilise énormément en cartonnage, pour les reliures d’album ou en élément de déco sur les créations. Il suffit de l’humidifier pour lui donner son pouvoir collant.

Les papiers de base :

Pour les tampons :

  • Presse de précision We R Memory Keepers : même si la Misti reste LA référence, celle-ci est plutôt pas mal dans sa gamme de prix. Toutefois, si j’en ai l’occasion, j’irais bien vers la Misti 😋
  • Chiffon micro fibre : Pour nettoyer les tampons, la plaque de verre… j’en ai toujours au moins deux avec moi dans la scraproom
  • Solution de nettoyage pour tampon : j’adore celle de chez Stampin’up, elle est très efficace, n’a pas besoin d’être rincée et en plus, sent bon. Je la vaporise sur les tampons et j’essuie avec une micro fibre. En fait, je ne nettoie que les encres qui résistent à l’eau avec un produit (Versafine, Stazon…), sinon, c’est juste de l’eau.
  • Nettoyant Stazon : comme son nom l’indique, il nettoie toutes les encres, y compris la Stazon qui est très résistante. Son embout mousse est pratique, on ne la rince pas non plus.

Les encres :

  • Distress Classiques : longtemps je n’ai eu que ces encres. Ce sont des encres type « Die ink », c’est à dire qu’elles entrent dans le papier, elles le teintent en profondeur. Elles sont miscibles à l’eau (on peut donc s’en servir pour faire des mises en couleur type aquarelle), elles se mélanges entre elles, elles sont « transparentes ». Elle est à séchage lent (peut être embossée).
  • Distress Oxide : C’est un mélange entre une « die ink » et une « pigment ink », c’est à dire qu’elles ont les qualités de la Distress classique (de réaction à l’eau, d’aquarelle) et en plus, elles peuvent se superposer si on laisse sécher entre deux couleurs et sont beaucoup plus couvrantes avec un effet un peu craie. Il est beaucoup plus simple d’avoir de beaux aplats bien nets avec les Oxide qu’avec les classiques. Elle sèche lentement (peut être embossée).
  • Memento chez Crazy Little Craft ou chez Toutencolle : c’est toujours vers elle que je me tourne quand je veux utiliser les feutres à alcool ou la solution de mélange pour crayon de couleur, par contre, elle n’aime pas l’eau. Elle sèche rapidement.
  • Versafine chez Crazy Little Craft ou chez Toutencolle : je l’utilise pour toutes les techniques à l’eau et pour l’embossage, en effet c’est une encre pigment à séchage lent. De plus, elle offre une très belle définition des tampons les plus détaillés. On la trouve aussi dans la gamme Versafine Claire dans de nombreuses et magnifiques couleurs.
  • Stazon : pour les surfaces lisses, type acétate (rhodoïd). Elle sèche rapidement.
  • Archival : c’est une encre permanente sur toutes les surfaces. Je l’utilise surtout pour tamponner sur les peintures, mais elle aime toutes les techniques, y compris feutres à alcool et aquarelle. Elle sèche rapidement.

L’embossage :

  • Les poudres à embosser : mes deux marques préférées sont Wow et Ranger. Pour des question de facilité à les trouver maintenant, j’ai surtout des poudres de chez Wow.
  • Le pistolet chauffant : indispensable pour fondre les poudres à embosser ; le mien est très vieux, les nouveaux modèles permettent de moduler la chaleur, sont moins bruyants et ont un souffle moins fort (ça évite de trop faire voler la poudre et les petits morceaux de papier).

La mise en couleur :

  • Les feutres à alcool : j’ai commencé avec les Copic, puis j’ai eu tous les Spectrum Noir (quand je travaillais pour Toutencolle) et je suis revenue aux Copic en prenant un peu d’assurance et de maîtrise (la pointe pinceau y est pour beaucoup) ; en plus, maintenant on les trouve chez Toutencolle !
  • Les crayons de couleur : j’utilise les Polychromos de Faber Castell et je les adore, que ce soit tout seuls ou en les estompant avec la solution de mélange.
  • Les estompes : ce sont des rouleaux de papier compressé en forme de crayon dont on peut retravailler la pointe quand elle s’use ou qu’elle est sale avec du papier de verre ou avec un affûtoir. On les utilise seule ou avec la solution de mélange pour fondre les couleurs.
  • Solution de mélange : elle est utilisée pour fondre les couleurs entre elles, pour obtenir des aplats bien lisses ; elle ravive aussi les couleurs de nos crayons.

Gel Press :

  • Gel Press : c’est un plaque de gel qui permet de créer en une fois des impressions pour lesquelles il faudrait de nombreuses étapes pour arriver au même résultat ; en plus, l’effet est celui d’une seule couche malgré les différentes interventions pour la créer. On peut l’utiliser avec des peintures, des encres, des encres à alcool, de l’aquarelle… bref, c’est sans fin et le résultat est toujours une magnifique surprise.
  • Art Printing : ce sont des plaques d’impression créées pas Carabelle Studio qui s’utilisent comme des tampons mais elles ne sont montées sur aucun support. De plus, quand elles comportent des écritures, elles sont prévues de manière à se retrouver à l’endroit sur nos impressions.
  • Rouleau dur : Il est indispensable pour étaler les différents media choisis pour la Gel Press
  • Peinture Fresco Finish Paper Artsy : elle s’utilise sur le papier, le carton, le métal, le bois, la céramique, le tissu et donc, la Gel Press. Elle a un fini mat et existe en différentes opacités (on peut en faire une lasure si on la dilue). Il faut bien secouer la petite bouteille avant de l’utiliser et les outils se nettoient facilement avec de l’eau.
  • Peinture Amsterdam : c’est une peinture acrylique de très bonne qualité que j’utilise pour récupérer les empreintes de ma Gel Press, c’est elle que j’étale en dernier en couche assez fine et sur laquelle j’applique mon papier avant qu’elle ne soit sèche.
  • Les encres à alcool : même si je ne les utilise pas tous les jours, je les aime beaucoup, notamment avec la Gel Press. On les utilise aussi sur des feuilles d’acétate ou des feuilles de Yupo.
  • DCP 250g et DCP 120g : le plus souvent ce sont ces deux papiers que j’utilise pour faire mes impressions Gel Press. Je choisis l’un ou l’autre des grammages en fonction de ce que je souhaite faire avec.

Divers :

Je pense prochainement écrire des articles plus détaillés sur chacun de ces éléments, pour aider notamment les débutants.

Merci beaucoup de votre visite, à très bientôt 😊

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *